L’autoconsommation d’électricité, avantage de l’énergie solaire

Actuellement, l’autoconsommation solaire séduit énormément les citoyens qui veulent produire leur propre électricité. Cet engouement s’explique par la démocratisation de l’énergie renouvelable.

Grâce à l’autoconsommation par panneaux solaires, un utilisateur devient un “consommateur responsable”. En outre, ce système pourra également vous faire profiter des nombreux bénéfices qu’il offre.

Qu’est-ce que l’autoconsommation solaire pour l’électricité ?

L’autoconsommation, c’est produire et consommer sa propre énergie à l’aide d’une installation solaire.  Pour produire de l’énergie solaire, le panneau solaire suive un même processus. Dans un premier temps, les plaques solaires captent les rayons du soleil pour les transformer en énergie électrique ou thermique.

Ainsi, ce système permet d’alimenter un foyer en électricité et en chauffage. Grâce à l’auto-consommation, ce dernier peut réduire sa facture d’électricité. Si votre taux d’auto-consommation est inférieure à 100%, vous pouvez toujours envisager de vendre le surplus d’énergie.

Pourquoi passer à l’autoconsommation solaire d’électricité ?

Ces dernières années, l’augmentation de la facture d’électricité a emmené les Français à changer leur habitude de consommation. Cette prise de consciences les a poussé à adopter un mode de vie plus écologique en se tournant vers l’autoconsommation solaire.

D’ailleurs, grâce aux différentes aides mises en place par l’État, de nombreux citoyens ont réussi à passer le cap vers la transition écologique. Ce choix se traduit par les avantages que cette dernière procure tant sur le plan économique que sur le plan environnemental.

D’un  point de vue économique

Le prix de l’électricité ne cesse d’augmenter avec les années. Selon les Tarifs Réglementés de Vente d’électricité (TRV), la facture d’électricité a connu une hausse de 50% en dix ans. Cette donnée constitue un argument de taille pour vous inciter à opter pour une autoconsommation solaire.

En effet, malgré la libéralisation du marché européen de l’électricité, le prix du kilowattheure n’a pas chuté. Plusieurs facteurs participent à cette hausse.

En outre, le vieillissement des centrales nucléaires participent également à la hausse du prix du kilowattheure. En effet, les matériels de ces grandes industries thermiques et nucléaires commencent à se détériorer de manière progressive après 10 à 25 ans de service.

Ces installations arrivent à leur fin de vie alors que leur durée de vie était estimée entre 20 à 40 ans. Cette dégradation s’explique principalement par leurs conditions de fonctionnement. Même si un programme de maintenance nucléaire a été mis en place, le coût des travaux entraînera encore plus la hausse de l’électricité.